MAI 1945, SETIF
LE DOSSIER DU SANG


(Historia magazine N° 196, octobre 1971)

On ne peut tenter d'expliquer le déclenchement de la guerre d'Algérie sans parler des " événements" de Sétif en 1945. " C'est là que se cimenta mon nationalisme ", dira plus tard Kateb Yacine, l'un des plus importants romanciers algériens. C'est là aussi que des musulmans, qui venaient de combattre en héros lors des campagnes d'Italie, de France et d'Allemagne, passèrent d'un jour à l'autre des rangs français à la rébellion. On peut dire que c'est le 8 mai 1945 qu'apparut le germe de la révolution qui allait éclater neuf ans plus tard. Il y a grand péril pour l'objectivité à raconter cet épisode essentiel de l'histoire tragique de l'Algérie française. Chacun selon son opinion en possède une version différente.
Nous livrons au jugement du lecteur deux récits écrits à partir de documents français et algériens par deux hommes honnêtes qui croient chacun connaître parfaitement le déroulement du drame.
Ils éclairent d'un jour particulier des événements dune portée immense.

-------------------

Pour que l'éclairement de ces journées soient un peu plus complétes, il faut rajouter les pages écrites par le Général Henri Martin et par Maurice Villard.
J.P.Bartolini
  1. La Djihad: par Maurice Villard
  2. Le Fanatisme par Adolphe Goutard
  3. Comprendre par Youssef Zertouti
  4. Le Mythe par Henri Martin